Surprise(s) de taille !

Bonjour à tous !

Après de longs mois de silence radio, je reviens avec une grande nouvelle !

Mais avant, pour vous garder en haleine, je vais vous parler de tout ce qu’il s’est passé à la Ferme pendant ce temps… Enfin pas tout (parce qu’il s’en passe des choses !) on va aller à l’essentiel : les gros travaux et nouveautés !

Cet automne/hiver a vu l’installation de nouvelles plantes à plusieurs visées. Tout d’abord, des arbustes sont venus former une haie à plusieurs fonctions : protéger le champ des vents remontants, fournir de la matière pour les paillages et la litière des poules, du pollen et du nectar pour les abeilles (avec notamment des variétés fleurissant tôt), et aussi quelques fruits à déguster ! La haie est en formation, mais d’ici quelques années, elle pourra assumer toutes ces fonctions pour notre plus grand plaisir…

D’autres plantes ont été installées pour étoffer les possibilités en transformation :

– rosiers anciens, rustiques et très parfumés (ils commencent à fleurir !)

Jolis (et nombreux !) boutons de roses

– lavandes et romarins (on espère que ces derniers tiendront bien l’hiver…)

– et, grand test bien réussi : une belle safranière qui partage ses saisons avec les pavots (pour la biodiversité, le désherbage facilité, mais aussi pour les graines !)

Beau pistil de safran, récolté dès le premier hiver !

Ces plantes demanderont aussi quelques années avant de produire à plein potentiel, mais le safran est très prometteur car il m’a donné ses premières fleurs en novembre, juste quelques semaines après la plantation !

Je récolterai suivant les plantes, feuilles, fleurs et pistils, pour une utilisation en meringues, biscuits, et… liqueurs ! Oui, encore une nouveauté : je suis devenue « entrepositaire agréée » (c’est le mot technique pour dire que j’ai le droit de posséder de l’alcool, notamment pur, et de ne payer les taxes liées qu’une fois les produits préparés et vendus). Je développe donc des liqueurs à base de plantes cueillies ou cultivées à Villard-Reymond : cerfeuil musqué, rose, safran, menthe, estragon… De belles saveurs en perspective !

J’ai récupéré à l’automne environ 150m² de terrain dans la zone de jardins familiaux à l’entrée du village. Autrefois, chaque maison avait son bout de terrain associé, pour y cultiver ses légumes. C’est une zone assez fertile, dont le sol garde une humidité importante : les arrosages sont limités, et le sol est plus favorable aux légumes dits « racines » (carottes, betteraves, navets…). Ça tombe bien, ces légumes supportaient mal mes terrains très drainants du haut du village. Je les ai donc placés en bas cette année, et ils semblent bien partis !

Autre arrivée très remarquée cette année : Patti a rejoint la Ferme du champ perché ! Une petite chienne très attachante, coquine et très un peu têtue, pas encore tout à fait formée à garder les poules 😉

Moi, têtue ? Non !

Allez, je ne vous retiens pas plus, la grande nouvelle que vous attendez tous : la Ferme du champ perché a dès à présent sa boutique en ligne ! Il est donc possible de commander mes biscuits et meringues, de payer en ligne, et de les recevoir quelques jours plus tard par la poste… De quoi ravir tous les gourmands, même les plus lointains 🙂 Mes autres produits transformés viendront petit à petit étoffer cette boutique.

Retrouvez-la ici, et directement en page d’accueil du site ! (J’espère que vous trouverez que le bouton est assez visible 😀 )

Pour les gourmands Uissans et les vacanciers, mes produits sont toujours disponibles chez moi, mais aussi depuis janvier dans la boutique de la Maison des savoir-faire de l’Oisans à Bourg d’Oisans. C’est un magasin associatif, regroupant des producteurs, artisans et artistes de l’Oisans, qui partagent donc un local en échange de permanences de vente. Ainsi, je réalise deux permanences par mois. Cela complique mon organisation au jardin, mais c’est aussi une belle opportunité de pouvoir composer avec un point de vente fixe, chose impossible pour moi de façon indépendante.

Toutes ces nouveautés me donnent encore plus de travail, mais il est encore plus varié : c’est ce que j’aime ! J’espère pouvoir organiser un gros chantier en automne, pour structurer certaines zones de mes terrains, ouvrir de nouveaux espaces de culture… Mais avant ça, il faut que je me concentre sur cet été, qui, je l’espère, m’apportera beaucoup de légumes ! Le printemps n’a pas été favorable car froid et peu ensoleillé, mais je n’ai pas souffert fortement des nombreuses tombées de grêles (juste deux fois des « petits pois » pour moi… Seules les tomates et courgettes en ont souffert, mais elles reprennent du poil de la bête !). À présent, il fait beau, chaud, et le sol n’est pas asséché car il pleut régulièrement, et j’ai de quoi arroser. Je croise les doigts pour que ce temps se maintienne !

À bientôt pour de prochaines nouvelles 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *