Biscuits de Noël de l’Oisans !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui j’ai décidé de bousculer les étapes…

Eh oui, le labo a bien avancé depuis le dernier article, et je vous en dirai bientôt plus sur la suite des travaux… Mais cela attendra, car l’objectif est atteint : je peux maintenant fabriquer vos biscuits de Noël ! Ouf ! 🙂

Et je n’ai pas chômé pour vous proposer au plus vite différentes saveurs, la première vente a même eu lieu le week-end dernier. C’est pourquoi j’ai pensé qu’il était grand temps de vous présenter ces délicieux petits gâteaux 🙂

*Roulements de tambour…*

Miam 🙂

Sapins à l’ortie, étoiles filantes à la lavande, boules de Noël à la carotte confite ou châtaigne-miel, sans oublier les meringues menthe ou génépi : de quoi ravir les plus gourmands d’entre-vous 😉

Pourquoi ces saveurs originales ? Je veux simplement redonner aux produits locaux leur valeur. L’ortie, la lavande, la carotte, le miel, la menthe, le génépi sont des aliments que l’on peut produire localement (et que je produis ou cueille à Villard-Reymond !), contrairement aux classiques vanille, amande ou chocolat. Bien sûr, j’aime ces parfums « classiques », mais je trouve cela triste qu’ils monopolisent le marché des biscuits, comme si rien d’autre n’était possible ! Et notamment parce que cela implique forcément d’utiliser des matières premières qui viennent du bout du monde… alors que nous avons largement de quoi faire localement ! Les plantes sauvages ou cultivées locales sont souvent regardées de haut et dévalorisées. On aime le rare et l’exotique, et on perd de vue les richesses qui poussent à nos pieds… c’est dommage, non ? J’ai donc pour objectif de revaloriser ces produits locaux et d’élargir ainsi les possibilités offertes en matière de goûts (notamment de biscuits), pour redécouvrir des saveurs simples, originales et bien sûr délicieuses.

Bien sûr, certains composants de mes biscuits ne peuvent être produits aussi localement : la farine, le beurre, et le sucre. J’essaie de trouver les produits les plus locaux possible, en privilégiant les produits bio.

Pour le sucre, j’ai peu de possibilités localement, à moins de cultiver la betterave à sucre et à installer une sucrerie, mais bon, vous conviendrez que c’est compliqué;) Le sucre le plus local, est le sucre de betterave, produits principalement en Picardie, en Normandie, et en Bretagne. Ce n’est finalement plus si local que ça, et surtout, je ne connais pas de fournisseur bio… La question de la création d’une filière « betterave sucrière bio » est posée, et cela va peut-être bientôt arriver (http://www.gabnor.org/site/une-filiere-bio-pour-la-betterave-sucriere/). Mais pour l’instant, les betteraves sucrières françaises sont traitées, et je n’ai aucune envie de retrouver des « cides » dans mes biscuits ! J’ai donc choisi pour l’instant, d’utiliser du sucre de canne bio, même s’il vient de loin.

Pour la farine, c’est plus simple, car on retrouve dans le Trièves, une minoterie qui propose des farines bio de qualité. La minoterie est à seulement 38km à vol d’oiseau… mais il faut compter 1h30 de route ! Ça reste plutôt local, non ? J’ai donc décidé de choisir cette minoterie pour ma farine.

Pour le beurre, j’ai choisi d’installer deux vaches à la maison… oui bon c’est une blague, mais ça reste à l’étude, après tout, pourquoi pas : une bonne Tarine (vache savoyarde) produit une quinzaine de litres de lait par jour, et il faut 22 litres de lait pour faire 1kg de beurre… Je pourrais avoir près de 10 kilos de beurre par semaine ! Bon, en attendant, j’ai repéré les producteurs les plus locaux, et j’ai une préférence pour le beurre d’alpage, produit à Pralognan-la-Vanoise. C’est vrai, il n’est pas bio, mais les alpages ne sont pas traités, et apportent une richesse incomparable au goût du beurre. Ce n’est qu’à 67km à vol d’oiseau, mais 3h de route… Ça reste l’un des producteurs de beurre les plus proches de Villard-Reymond. J’aimerai donc pouvoir me fournir là-bas !

Pour les œufs, j’ai dans l’objectif d’utiliser ceux de mes poules ! Bien sûr, pour cette année, c’est compliqué, car je n’ai que 8 poules, et des besoins qui tournent autour des 80 œufs pour 10kg de biscuits. Mais je compte bien acquérir d’autres poules, et pouvoir un jour utiliser uniquement les œufs de la Ferme dans les biscuits (et les meringues bien sûr!). En attendant, j’achète des œufs bio, car il est inconcevable d’utiliser des œufs de batterie…

Je n’ai pas d’autres ingrédients : pas de colorants, pas de conservateurs, pas d’exhausteurs de goût… Cela simplifie mes approvisionnements, non ? Bien sûr, cela est une volonté de ma part : des produits sains, simples et bons 😉

Vous l’aurez compris, cette année est particulière : c’est le lancement de l’activité biscuits ! J’essaie donc de coller au plus près de ce programme d’approvisionnement, mais parfois je ne pourrai pas m’y tenir, notamment pour des problèmes logistiques (livraison impossible, ou quantités minimales à commander par exemple…). C’est normal, c’est la mise en route, aussi j’ai pris la décision de m’approvisionner au moins en bio en magasin, en dernier recours. On ne fait pas du local d’un claquement de doigt, malheureusement… Mais c’est en bonne voie, et je pense que je pourrai atteindre mon objectif d’approvisionnement idéal au printemps.

Mais revenons à nos biscuits ! 😉

Ils sont disponibles en plusieurs formats pour que chacun y trouve son compte… Des grandes boites, des petites boites, en mélange ou non, et même en paniers garnis, il y en a pour tous les goûts. J’en ai même fait un “petit” livret de tarifs et conditions de vente des biscuits de Noël que je distribuerai par-ci par-là pour que chacun puisse découvrir les biscuits de Noël de la ferme du champ perché 😉

Je présenterai certainement chaque biscuit plus en détail pour vous mettre l’eau à la bouche, mais pour l’instant, les meringues sont au four, et j’ai des boîtes de biscuits à remplir… Y’a plus qu’à !

N’hésitez pas à parler de mes biscuits à vos connaissances qui pourraient être intéressées (ou même à leur offrir 😉 ) Bises et à la prochaine !

Dernière petite précision pour les contributeurs gourmands de mon financement participatif : vos colis de biscuits seront envoyés au plus tard la première semaine de décembre. Si vous avez changé d’adresse depuis août, ou si vous voulez vous faire livrer ailleurs que chez vous, n’hésitez pas à mettre à jour votre adresse ! Je vous enverrai un mail de confirmation avant d’envoyer le colis pour être bien sûre que vous le receviez (c’est la moindre des choses quand même 😉 )

3 Commentaires

  1. Pffff j’en ai l’eau à la bouche… j’ai très très envie de tous les goûter !

  2. Chouette plaquette, chouettes saveurs et bien hâte de vous voir le week end prochain !

  3. Les goûts sont tellement extra ordinaires que je veux tous les goûter ! Et merci pour cette transparence, se régaler avec du sain, du simple et du local, quel bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *