Le calendrier des chantiers de la Ferme du champ perché

Chose promise, chose due : voici le calendrier des chantiers de la Ferme du champ perché ! Retroussez-vous les manches ça commence tout de suite…

Gros chantier du moment : planter les piquets de clôture, et installer grillage (enterré…pour les sangliers) et fil galvanisé (pour les chevreuils). Chef de chantier : Kévin ! Au programme : de la tarière manuelle pour faire les pré-trous, de l’huile de coude pour y installer les piquets à la masse, encore de l’huile de coude pour creuser la tranchée pour le grillage, puis agrafage du grillage avant de combler la tranchée, et ajout du fil galvanisé pour couronner le tout… Quelques week-ends bien remplis en perspective !

Gros chantiers d’avant mi-mai :

  • Construction des buttes pour la milpa (mais qu’est-ce qu’elle raconte ?!) Je vous parlerai plus en détail de la culture milpa dans mon prochain article, alors soyez patients ! Les buttes que j’envisage sont des petites buttes de terre, d’un vingtaine de centimètres de haut, orientée nord-sud dans la longueur. Elles seront bien sur couvertes de légumes par la suite 😉 Au programme : tracer l’emplacement des buttes, charrier de la terre sur 20m maximum, construction des buttes à la pelle et à la main (façon château de sable…je vais retomber en enfance). Ça devrait me prendre une à deux journées de travail !
  • Fabrication des abris à tomates. Structure en bois, treillis en fil galvanisé et ficelle, couverture en voile d’hivernage… Heureusement, les plans sont déjà imaginés ! L’avantage de ce chantier : il peut occuper nos journées pluvieuses…

Gros chantiers d’avant mi-juin :

  • aménagement d’un poulailler. On a de la chance d’avoir un espace dédié aux volailles dans la maison, à l’arrière de l’ancienne écurie (avec une petite trappe pour faire sortir et entrer les poules !). L’idée est donc de réaménager cet espace pour pouvoir y accueillir quelques pensionnaires… Pailler, construire/récupérer et installer pondoirs et perchoirs, et aménager l’espace du jardin devant la trappe, pour pouvoir les orienter vers leur zone de picorage 🙂
  • Plantation et semis des plantes “pare-vent”. L’idée est de recouvrir les clôtures de verdure ! Plantes grimpantes ou simplement hautes vont permettre de créer une sorte de couteau suisse : une clôture-haie-brise-vent… Au programme : creuser quelques trous, y installer quelques plants, semer quelques graines : petit chantier en fait 😉

Bien sûr, s’ajoutent à ces gros chantiers tous les mini-chantiers du quotidien : semis, plantations, désherbage, pose des voiles d’hivernage, et un jour  : récoltes ! Ces mini-chantiers sont finalement les plus chronophages, et les plus répétitifs, mais le dernier les justifie tous. Ils ont lieu… tous les jours jusqu’à la fin de la saison !

Il y aura également une séance “coupe de broussailles”, organisée par l’Association Foncière Pastorale, permettant de ré ouvrir des espaces d’alpages, colonisés par les églantiers ou les frênes. Je n’ai pas encore la date, mais je vous préviendrai, pour satisfaire les amateurs de tronçonneuses… et de broyeur !

Voilà, j’espère que cette petite liste vous donne une bonne idée du travail que nous avons à fournir pour mon installation. Heureusement, tous ces chantiers peuvent être réalisés seul (ou à deux !), et devraient se dérouler sans encombre : nous n’avons pas encore pris de retard, c’est fou ! Mais si vous vous sentez l’âme bricoleuse ou maraîchère, vous êtes les bienvenus, même pour les mini-chantiers.

Les chantiers de juillet-août seront ajoutés par la suite : prévoir deux mois -et s’y tenir, est déjà un exploit 😉 À bientôt pour la suite !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *